L'engagement des employés ne suffit pas. C’est l’énergie qui fait la différence.

La plupart des organisations consacrent beaucoup de temps et d’argent pour mesurer et mettre en place des actions pour accroître l’engagement des employés. Pourtant, les résultats ne sont pas toujours très convaincants. De nombreuses études démontrent qu’une proportion importante d’employés se sent dépassée, épuisée, démotivée, désengagée. Le rythme effréné et les changements constants mettent beaucoup de pression sur les leaders et leurs équipes.


Certaines études affirment même que plus de 20 % des employés fortement mobilisés sont épuisés ou ne sentent pas qu’ils peuvent contribuer à leur meilleur.


La capacité d’une organisation à atteindre ses objectifs dépend du niveau d’énergie de ses leaders et employés, pas seulement de leur niveau d’engagement.


La volonté ne garantit pas la capacité. Vous pouvez être une personne très engagée, mais ne pas avoir assez « d’essence dans le réservoir » pour agir.

​ 

«L’énergie humaine est la ressource la plus précieuse que nous avons en tant qu’individus, équipes, 

leaders et​ organisations.»
Jim Loehr, fondateur, Human Performance Institute

 Qu’est-ce que l’énergie?
C’est la capacité à
produire un travail.

C’est aussi une force qui crée un mouvement.

L’humain, comme tout autre système, a besoin d’énergie pour fonctionner.

L’énergie est le carburant nécessaire pour que les individus et organisations puissent atteindre leurs objectifs et faire face aux transformations tout en préservant le bien-être et la santé des personnes.

Une étude du MIT révèle que la performance est directement reliée au niveau d’énergie dans une organisation.

Les gestionnaires, étant donné leur rôle, peuvent accroître ou drainer l’énergie. Leur propre niveau d’énergie est tout aussi important, car ils peuvent « contaminer » positivement ou négativement les membres de leur équipe.

Il existe trois dimensions à l’énergie humaine :
•l’énergie physique. C’est la quantité   d’énergie.

•l’énergie émotionnelle. C’est la qualité de l’énergie.
•l’énergie mentale. C’est la direction de l’énergie.

Ces trois dimensions interreliées mènent à la performance équilibrée, axée sur le bien-être au travail, l’engagement et la productivité.

Neuroleadership, psychologie positive, neurosciences :

mieux comprendre le fonctionnement humain est un impératif pour le leader

Ce qui nous motive, nous démotive, nous énergise, nous draine, comment être à notre meilleur, tout cela dépend des merveilleux circuits neuronaux qui opèrent derrière notre front et entre nos deux oreilles!

Jusqu’à récemment, le cerveau était un peu une boîte noire. Mais grâce aux avancées technologiques, le domaine des neurosciences apporte de nouvelles connaissances sur la façon dont nos cerveaux fonctionnent et nous donne ainsi la possibilité de mieux comprendre comment les gens pensent, gèrent leurs émotions, agissent et entrent en relation. La psychologie positive, quant à elle, étudie et nous informe sur les conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des organisations.


Le cerveau est le moteur de la performance. Chaque jour, il consomme environ 20 % de notre énergie.


Quand le niveau d’énergie est bas, la partie rationnelle du cerveau a de la difficulté à penser correctement.

« Le vrai leadership consiste

à libérer l’énergie positive qui existe naturellement chez les

gens autour de soi. »
Henry Mintzberg

Pour un leader comme pour un employé, un faible niveau d’énergie signifie être plus réactif, plus éparpillé, plus distrait, moins créatif, donc moins performant.


Au contraire, lorsque l’énergie est élevée et positive, on est plus motivé, aligné sur la cible à atteindre, plus créatif, confiant et calme. C’est alors que l’engagement, le bien-être et la productivité sont à un niveau optimal.


​Curieux d’en savoir davantage? Communiquez avec nous pour découvrir comment nos interventions en neuroleadership peuvent vous aider à augmenter votre capacité en tant que leader et celle de vos équipes.

Nous avons découvert la formule du leader performant : P=(5C)2

Issu de notre expérience et de la science du fonctionnement humain, notre modèle

révèle les dix leviers sur lesquels le gestionnaire peut agir pour devenir un générateur d’énergie.

© 2019 Institut Dynamo.  TOUS DROITS RÉSERVÉS. |  Plan du site XML
   
 Politique de Confidentialité